Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 janvier 2011

Après le vin de schistes voici le gaz de schistes

gaz_schiste_article.jpg

Je voulais vous faire part d’une information très intéressante sur le développement de l’extraction du gaz de schistes entendu aujourd’hui dans l’émission d’Inter CO2 mon amour.

De quoi s’agit-il ? Ce gaz est appelé non conventionnel  car il est fixé dans les roches argileuses sédimentaires dont font parti les schistes. Cette ressource de méthane semble conséquente et surtout disponible dans la plupart des pays  dont la France. En effet une grande partie du sud-est repose sur des schistes. Des permis de prospection ont  été accordés sans que personne ne le sache(voir carte).

Les techniques d’extraction soulèvent de nombreuses questions d’ordre écologique. Pour récupérer ce gaz des forages horizontaux sont faits dans la roche puis de l’eau, du sable et des adjuvants chimiques sont  ensuite injectés à très haute pression (100 bars) pour fissurer la roche. Le sable sert à combler les fissures et les adjuvants à améliorer la fissuration et empêcher la colonisation des fissures part les bactéries.

Les problèmes soulevés sont les suivants :

-  Le besoin en eau très important et aussi sa contamination par les hydrocarbures de la roche et  les produits chimiques. Cette eau est en partie récupérée et doit être stockée et traitée ;

-  L’impact visuel de ces sites. En effet un grand nombre de forages doit être réalisé et en conséquence relié par des chemins et routes ;

-  Un risque non négligeable de pollution des nappes phréatiques (déjà rencontré aux USA);

-  Une libération involontaire de méthane dans l’atmosphère qui est un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le CO2.

 

Annoncer aujourd’hui que de nouveaux gisements de gaz seront disponibles dans les années à venir me semble être un mauvais message pour l’opinion public qui sera moins enclin à changer son mode de vie et donc à économiser les ressources disponibles pour les générations futures.

Ce gaz n’était jusqu’à présent que peu exploité du fait de son coût d’extraction  mais aujourd’hui il à de beaux jours devant lui…

 

Sites à visiter pour plus d’information :

ownipolitics.com/.../gaz-de-schistes-le-tresor-empoisonne-du-sous-sol-francais/

www.aqlpa.com/extraction-du-gaz-de-schiste-dans-la-vallee-du-saint-laurent.htm

22:50 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.