Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2010

Toujours en vie!

Dix mois de silence, j'ai honte de moi.

Des excuses par millier mais je ne m'étenderais pas plus longtemps sur toutes les raisons de ce silence ou du moins pas maintenant.

Par contre je vous promets d'écrire chaque mois un petit papier sur la vie du domaine.

Pour résumer cette saison je commencerais tout d'abord par vous parler des conditions climatiques qui depuis mon installation me jouent des tours. Ce printemps a plutôt mal commencé avec une gelée tardive sur la parcelle de Davejean. Résultat 70% des bougeons fructifères brulés. Ensuite début mai un épisode neigeux avec de forts vents a endomagé les jeunes pousses.Là encore environs 10% de pertes. Et toujours cette sécheresse qui débute en juin pour se finir mi septembre.

Malgré tout ces aléas les volumes récoltés pour les vins rouges sont stables grâce notamment aux vignes de Villerouge qui ont progressées. Sur la parcelle gelée je n'ai récolté que 5hl sur 1ha60 ce qui est ridiculement bas (les rendements autorisés sont de 50 hl375 vigne villerouge grand angle.jpg ha). Sur la parcelle de blanc par contre j'ai doublé les rendements passant de 8 à 16 hl (rendements autorisés en vin de pays 120hl/ha). J'ai donc de bonnes marges de progression!

Les raisins étaient saints et les vins sont à ce jours très bons. Pour la première année je n'ai pas levuré avec les levures du commerce. J'ai donc laissé partir les fermentations alcooliques naturellement ce qui est toujours stressant. D'une part car il est impossible de savoir à l'avance si ces souches de levures ne produiront pas de l'acidité volatile (acide acétique et donc odeur de vinaigre) mais aussi si elles seront assez vigoureuses pour terminer totalement les sucres. Tout s'est bien passé et je suis assez fier d'avoir passé ce cap dans l'élaboration de vins les plus naturels possible.

Je vous laisse pour aujourd'hui; N'hésitez pas à réagir et à poser des questions.

A bientôt

Olivier

 

 

 

Les commentaires sont fermés.